Aujourd’hui c’est la journée des droits de la femme et j’avais envie de vous parler de droits au plaisir. J’ai envie de croire qu’on arrivera à  changer de regard sur certains aspects de la femme dans son intimité.
(chaque année cette journée réveille en moi des envies d’y croire ici et ici et ici)

Tout le monde (enfin ceux qui confonde romantisme et droits) va vouloir offrir aux femmes des fleurs ou des chocolats… alors que nous voulons seulement être prise en compte, dans notre différence, dans nos droits et dans nos besoins !
Aujourd’hui c’est la journée des femmes et elles ont (nous avons) le droit de demander (à la société et aux hommes) de revoir votre conception du plaisir, de la sexualité, du toucher, de l’amour et du couple.

J’ai eu envie de vous en parler grâce à la dernière vidéo de Chloé Fontaine « Je suis ordinaire ». C’est un film très bien fait sur un  sujet très difficile : le viol conjugal. Alors après vous avoir parlé de sexualité et de consentement, je reviens avec une thématique encore plus complexe : la sexualité, le viol et le couple.

Si vous êtes une femme ne croyez pas que je suis pour les hommes qui sont violents.
Je suis contre la violence et la méchanceté (oui ce mot est has been mais c’est la pire des choses selon moi). Il existe des pervers, des manipulateurs et des personnes qui aiment faire souffrir. Il existe en effet plus d’hommes que de femmes statistiquement dans cette catégorie et dans les prisons. Je suis surtout en faveur de renouer le dialogue car j’ai l’impression que la haine se propage des deux côtés. Tous les hommes ne sont pas violents mais c’est à nous aussi de leur laisser le bénéfices du doute. En revanche lorsque l’un est clairement un criminel : personne ne devrait les laisser impunis que ce soit les hommes (pas de solidarité masculine dans ce cas non interdit!), les femmes ou la société du star système (la liste des violeurs à Hollywood)(attention c’est glauque). Je vous laisse lire un article sur Sixteen Candles qui prouve qu’un film teen peut vous laissez croire que ce n’est pas si grave de violer.

Si vous êtes une femme ne croyez pas que je suis contre les hommes.
J’aime les hommes car ils sont des être humains qui cherchent comme nous femmes à trouver leur chemin et une place dans ce monde. La plupart que j’ai rencontré dans ma vie sont des personnes en souffrances. Le modèle archaïque de l’homme ne leur convient pas mais on ne leur propose pas (à eux non plus) de modèle nouveau et positif. Beaucoup ont l’impression d’être mis en accusation par les femmes : quand on né homme blanc sans handicap on est plutôt bien parti. Hélas même s’ils ont  les »règles pour eux » ils souffrent et sont malheureux aussi. Je comprends que cela soit inconfortable pour eux mais ils ne doivent pas nier, ni oublier la réalité des femmes. Les chiffres prouvent que la situation doit être prise au sérieux (très bon article de Crèpe Georgette) mais la haine n’est pas une réponse. Si chacun continue à vouloir imposer sa « vérité à l’autre sexe » personne ne sortira gagnant.

Si vous êtes un homme ne croyez pas que je vous excuse.
La solidarité masculine entre hommes ne doit pas faire oublier que certains sont bel et biens des agresseurs (conscients ou inconscients). Je sais qu’il est complexe de se mettre dans la peau de quelqu’un d’autre (femme agressée ou homme agresseur), mais sachez que vivre en tant que femme en 2017 n’est pas une chose si simple que ça. Révisez vos principes, regardez les chiffres en face (bon article de MrMondialisation), écoutez votre entourage féminin, vérifiez si vous comprenez vraiment le consentement… et surtout soyez vous-même. Acceptez que ce n’est pas parce que certains hommes sont mauvais que vous ne pouvez pas être un homme et un homme bien. Arrêtez d’excusez les méchants pour vous permettre d’être un gentil. Accusez les hommes violents et militez pour une sexualité et des couples sains et dans le partage.

Si vous êtes un homme ne croyez pas que tout tourne autour de votre pénis.
Ce n’est pas moi qui le dit et l’explique le mieux mais Maïa (ici sur sexactu). Renseignez vous (auprès de vos amis, ex, partenaire ou étude scientifique ou statistiques) : pour 2/3 des femmes la pénétration est accessoire pour avoir du plaisir. C’est une bonne nouvelle pour vous (hommes) et nous (femmes hétérosexuelles) car cela veut dire que oui!!!!! Il existe une sexualité à inventer, à créer, à imaginer. Cela veut dire que vous n’avez plus besoin de vivre votre masculinité dans la performance, la peur de la taille, le regard et le jugement extérieur. Vous avez un corps, des mains servez vous en. Soyez complet et ne vous limitez pas à un pénis. Réinventez vous ! Devenez un exemple de l’homme nouveau! Soyez un homme doux, sensible, imaginatif, sexy et caressant.

Si vous êtes un être humain, sachez que je vous pardonne.
J’ai été victime moi-même mais j’ai pardonné à mon agresseur. Je pense même que pour certains ils ne comprennent même pas qu’ils ont pu violés un jour (d’où l’importance de parler de consentement). J’espère que l’on pourra autant donner la parole aux victimes pour les aider, qu’aux gens qui doutent d’avoir commis « l »ordinaire » pour leur pardonner.

Et vous, vous croyez que c’est possible une sexualité nouvelle ?

Remonter en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :