Ce livre a définitivement changé ma manière de voir le rangement. J’aimais déjà jeter, mais là je suis passée à un autre niveau.

Bizarrement, je vais vous parler de Marie Kondo dans l’ordre inverse. Elle nous dit qu’il faut d’abord trier et jeter, puis ensuite ranger et c’est cela qui m’a aussi beaucoup plu. Elle traite les affaires (vêtements, objets etc) comme si elles avaient des personnalités et une identité.

J’avais une grosse tendance à jeter mes affaires en pile et à la fin de la semaine (quand la pile allait tomber)… pas le choix : il fallait bien ranger la pile. Je n’aimais pas ça, mais bon en 35 ans, je n’ai jamais réussi à faire autrement. J’ai donc beaucoup aimé l’attention particulière que Marie Kondo met à plier les vêtements et ranger sans violence (et sans pile) tout cela dans notre armoire (et notre vie).

Cela me pousse aussi dans mon envie de changer de style vestimentaire (mes débuts de réflexion ici) et mon envie (qui devient un besoin) de qualité versus quantité.

Elle m’a enfin appris à plier correctement mes collants.
Et contrairement à ce que je faisais avant (pour éviter la trop grosse pile) elle ne conseille pas de suspendre mais de plier avec douceur et amour.

Il est vrai que mes vieux T shirt … je vais être franche, j’ai envie de tous les jeter plutôt que de les plier. Marie y verrait un signe ! Car il faut de l’amour et de la gratitude. Si je n’aime pas mes affaires c’est mauvais signe pour mon amour de moi dans la glace et en général (enfin c’est ma propre réflexion, pas la sienne).

Ensuite, elle va plus loin en nous disant de remercier nos affaires pour leurs « bons services rendus ». C’est grâce à nos chaussures que nous avons couru après le bus ou nos enfants dans le parc ; notre sac à main nous transforme en tortue des villes (avec notre maison sur le dos)… Vous voyez le principe et moi j’adore la gratitude. Donc j’ai testé et mes affaires sont moins en pile et mieux rangées !!

Car ainsi, c’est facile de trouver la bonne place. Comment ? Parce qu’on a commencé par faire le vide et à ne garder que ce que l’on aime !

A suivre…

Et vous, vous connaissez Marie Kondo ? Vous pliez comme elle ou vous empilez comme moi ?

Remonter en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :