Je me suis un peu énervée (article ICI) contre le double discours des nouvelles publicités « contre le harcèlement » de la RATP. Bien entendu, je suis très heureuse qu’on en parle et qu’on essaye de mettre des choses en place. Je trouve simplement dangereux de ne pas envoyer le « bon message ».

Pour ceux.celles qui me connaissent (ou si vous connaissez ma chaîne youtube), je préfère construire et trouver des idées plutôt que « de râler ». Je vous propose donc aujourd’hui mes idées pour les futures publicités ou informations dans ce domaine. C’est un exercice qui m’est venu ce matin (mes inspirations suite à ma routine) et qui me permet de revenir à mes premiers amours (côté business) : la communication !

C’est suite à une conversation houleuse avec un homme que j’ai réalisé que oui on parle bien de la même chose mais on ne s’entend pas. Il a résumé en disant : « c’est clair comme publicité, attention il y a un danger ! » Et bien justement cela ne devrait pas être le message (enfin selon moi, ici je vous raconte ma vision du monde, de mon monde).
Le véritable message est « agresser une femme (ici dans un espace public) est illégal et cela sera puni ».

On sort du schéma « le méchant vs. le gentil » et on revient dans une réalité d’adultes qui prennent des décisions et doivent en assumer les conséquences. Car il faut revenir sur un élément important : l’agression sexuelle n’est pas du tout liée à la sexualité (aussi peu que le viol, j’en avais parlé ici avec le viol conjugal).

Donner un coup de pelle cela n’est pas faire du jardinage même si c’est dans le même domaine.

Il ne faut jamais oublier que la même chose dans le monde peut être utiliser pour créer ou détruire : les mots, les mains et les pelles de jardin aussi !
Je propose donc de réaliser des publicités avec la composition suivante (oui je m’amuse beaucoup avec cet article) :

  • Dans un environnement urbain, dans une rue, une boulangerie derrière et des immeubles : car non les agressions ne se font pas dans les bois mais bien dans le quotidien.
  • Un homme en arrière plan avec une cagoule sur le visage : comme ça on voit bien que c’est un adulte masculin mais pas de soucis de couleurs de peau. Cela exprime aussi le fait que la personne a honte et se cache comme un voleur qui ne veut pas être « démasqué » lorsqu’il commet son crime.
  • Cet homme tient à la main : une pelle, une tronçonneuse, une raquette, une batte de baseball etc : car oui il faut des déclinaisons dans la publicité. Cela montre aussi que l’intensité de l’attaque et de l’agression peut être différente. J’avoue qu’en tant que femme (ex)victime et agressée de nombreuses fois (ici, ici, ici et ici) une insulte (hélas) ne m’atteind pas (coup de pelle) mais une main sur mon corps me perturbe énormément (la tronçonneuse ça pique).

  • En premier plan il y a une femme qui se tient droite (je garderai les mêmes tenues que dans la publicité) et elle agit !!!! Car oui les femmes vont aussi devoir apprendre à se défendre et dire non (et oui je vais lancer des stages car cela est un véritable blocage). Une femme ne doit ni être sage ni parfaite (ouille la société et ses obligations ici). On la voit prendre son téléphone. Elle envoie un message (au numéro d’urgence) ou elle hurle non ou stop. 
  • On découvre son visage qui n’est pas baissé mais qui est en colère. Elle est prête à défendre son corps et son intégrité. Elle a une expression (masculine ? ouille c’est bien là qu’on arrive au gros souci) de confiance. Elle est sûre d’elle et regarde en face !
  • J’imagine de gros projecteurs de lumières braqués sur elle comme sur une scène de théâtre ou un shooting de mode. Car toutes les femmes agressées (OK j’ai pas les statistiques, mais je pense qu’on est à 95%) le sont à la lumière du jour et sous les yeux des autres !

  • Dans ces lumières, on pourrait voir des yeux, des téléphones. Cela permettrait de montrer aux hommes (ceux qui sont témoins et jamais agresseurs) et aux autres femmes qu’ils ont aussi un pouvoir d’action en appelant, alertant ou demandant de l’aide.

Je me suis bien amusée à imaginer cette image. Que vous soyez un homme ou une femme, j’espère qu’elle vous interpellera de manière positive.

J’en profite pour passer un appel à tous les créatifs, agences ou entreprises qui veulent sensibiliser. Je serai ravie de venir vous accompagner à définir un message impactant qui restera graphique, design et très explicite (on ne sait jamais qui lira cet article ^^)

Et vous ? Quelles seraient vos idées pour illustrer ce type d’agressions ?