Hier c’était la journée pour « parler des violences faites aux femmes » et j’avais envie d’en profiter pour vous faire remarquer à quel point c’est essentiel. Oui pour moi il faut être féministe (ou trouvez le mot que vous voulez) car la cause est loin d’être gagnée. Je parle ici de respect et de dignité.
Pour ceux qui se disent encore « Faut pas exagérer, on est en france quand même » je vous dirai simplement que 580 000 c’est le nombre de femmes entre 20 et 69 ans (oui on imagine pas le chiffre si on prends les plus jeunes…) et par an (gloups) en france (re gloups) qui sont victimes de violences sexuelles. Je parle donc de respect, de dignité et d’un besoin urgent !

C’est l’article de Topito qui m’a fait tilt sur le véritable enjeu de demander le respect (je préfère parler de respect que de demander de stopper les violences). Il est tellement normal de rabaisser et chosifier une femme qu’on le voit tous les jours et on trouve tous cela normal (je ne m’étonne même plus devant les pubs de parfum où la modèle est nue… pour un parfum ok). En revanche tout le monde certains (ils doivent faire du bruit car je ne suis pas l’actualité) hurlent au scandale pour des pubs où l’on voit des couples homosexuels (des affiches que je trouve tellement élégantes et douces)(c’est un autre sujet).

Alors un couple qui s’aime cela choque mais des femmes rabaissées non ? Il est là le soucis … vous voyez toujours pas ? Je vous laisse regarder ces vidéos pour bien comprendre que le chemin est encore long.

Des créatifs (découvert grâce à la Reclame) nous prouve que les mots extrêmement violents anonymes sont inquiétants sur la réalité des femmes … à l’abris des regards. (j’en avais déjà parlé ici et ici)

Il est vrai que je n’aimerai pas trop connaitre l’identité des « créas » qui ont eu l’idée de génie de ces pubs. Que ce soit des hommes ou des femmes, c’est tellement rabaissant que non je ne trouve pas cela drôle. La publicité de Dolce Gabbana (tout en haut de l’article) est encore plus grâce, car j’y vois un appel au viol dans une société qui n’arrive même pas reconnaître un harcèlement d’un compliment ou un viol d’un rapport sexuel

violence-faite-au-femme-pub-2

Oui les mots ont un pouvoir de beauté dans la construction ou dans la destruction. Cette publicité l’explique parfaitement.

La violence verbale est partout. Pourquoi ne pas prendre le temps de vous écouter et d’écouter votre entourage pendant le mois de décembre qui arrive. Avant de dire non, oui, ah encore, pas moi, c’est les autres.

Moi parfois cela m’arrive encore et pourtant je suis une femme et pourtant je suis féministe. Parfois j’ai encore le réflexe du « elle est habillée comme une pute », même si je ne le dis pas (je me stop avant) je le pense et c’est déjà pas bien. Parce que les hommes luisants et torses nus sur la pub du haut vous n’avez pas pensé « ils sont habillés comme des gigolos, ils méritent de … »

J’aimerai qu’un jour nous soyons un être humain avant d’être un vagin ! Un être humain avant d’être une femme. Un jour peux être.

Et vous, vous arrivez à respecter toutes les femmes ?