grâce à Jacques Salome

grâce à Jacques Salomé

On a tous appris à parler lorsqu’on était petit… et pourtant. J’ai découvert Jacques Salomé qui m’a appris le sens des mots.

Il cultive un amour pour le parler vrai, sincère et simple. A travers toutes ses parutions, il tente de créer une grammaire relationnelle avec la méthode ESPERE® :

Energie Spécifique Pour une Ecologie Relationnelle Essentielle.

J’ai d’abord aimé les « Contes à ». Il raconte des histoires personnelles qui prennent un sens universel.

Puis j’ai lu des essais sur la méthode ESPERE et j’ai découvert « l’écharpe relationnelle ». Cette métaphore explique qu’il faut se positionner dans un échange : dire ce que l’on pense et non pas ce que l’autre voudrait entendre. On ne s’occupe que de son côté de l’écharpe car on ne peut pas gérer l’autre bout ; il ne nous appartient pas.

Contes à aimer Contes à s'aimer

Contes à aimer Contes à s'aimer

C’est assez compliqué au début ce niveau de communication. C’est nouveau pour tout le monde, mais il permet d’éviter de « mettre des idées dans la tête des autres ». Chacun étant responsable de son côté de l’écharpe, cela force à parler même lorsqu’on ne trouve pas les mots. C’est aussi (enfin, selon moi, je n’ai pas vérifié sur wikipédia) la base de toute la communication non violente.

Je suis donc seul responsable de mon écoute.
C’est celui qui reçoit le message qui lui donne son sens immédiat. Si je me blesse avec, c’est seulement moi qui entretiens ma souffrance.
Exemple : si elle me dit « je ne suis pas disponible pour te voir aujourd’hui » et que j’entends « elle ne m’aime plus, elle ne veut plus me voir… ».

L'écharpe relationnelle

L'écharpe relationnelle

 

Je me suis rendu compte à quel point notre société communicante était incapable de communiquer en relisant ce livre, « T’es toi quand tu parles », 10 ans après. Je ne disserterai pas plus sur le sujet, mais je trouve cela vraiment dommage et je pense aujourd’hui (avec mes -presque- 32 ans et mes nombreuses lectures) que l’art de la communication (que l’on soit timide, introverti ou pas) est essentiel à son épanouissement. J’ai moi-même encore un gros travail à faire sur « l’art d’oser demander » et « exprimer sa souffrance et sa peine »… heureusement pour moi, j’ai encore (j’espère) 60 ans devant moi pour trouver ^^

T'es toi quand tu parles

T'es toi quand tu parles

Voici quelques extraits du livre.

 » quand j’étais bébé, maman et grand-mère savaient pour moi.
Plus tard, c’est papa qui savait pour maman et pour moi,
pas pour grand-mère qui ne se laissait pas faire !
En grandissant un peu, j’ai découvert que la maîtresse savait pour papa, maman
et donc pour moi.
Avec les ans, j’ai voulu savoir à mon tour.
ça ne marchait pas toujours,
il y avait de la concurrence.
Beaucoup prétendaient savoir.
Aujourd’hui, je sais que beaucoup savent peu,
que certains savent pour eux.
J’apprends difficilement à savoir pour moi…
avec le moins de certitudes possibles ».
Apocryphe du XXe siècle

Derrière toute peur il y a un désir

Derrière toute peur il y a un désir

Enfin j’ai découvert un concept qui a changé ma vie et surtout mes peurs grâce au « magicien des peurs » :
« mon travail, et mon seul secret, c’est de permettre à chacun d’oser retrouver, d’oser entendre et d’oser respecter le désir qu’il y a sous chacune de ses peurs. » Nous passons notre vie à cacher nos désirs, c’est pour cela qu’il y a tant de peurs dans le monde ».

Quand il y a le silence des mots, se réveille trop souvent la violence des maux. J’ai subi cette vérité pendant presque 10 ans de ma vie (c’est beaucoup, cela fait 1/3 quand même) et même si j’ai réussi à m’en sortir, je réalise aujourd’hui que je suis seulement au début du chemin.

J’ai donc repris des textes de jeunesse (je vous en parlerai plus tard) et j’ai fait ma liste de peurs : cette année 2012 va voir beaucoup de réalisations de cette liste. Certaines nuits sont agitées de cauchemars et d’angoisse, mais mes journées (bizarrement) sont positives et surprenantes.

Et vous, c’est quoi votre plus grosse peur ?

Remonter en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :