Hier, c’était la journée des DROITS de la femme et non pas la journée de la femme sponsorisée par des fleuristes comme Vidberg l’a très bien fait remarquer.
Oui, j’ai du retard car c’est en allant me coucher hier soir que j’ai réalisé que j’avais passé une magnifique journée avec des femmes incroyables : entrepreneurs, bienveillantes, touchantes, aimantes, intelligentes. On avait passé une belle journée ensemble parce qu’on a de la chance. La chance de naître en France (enfin presque toutes) et de vivre libre à Paris.

Pourquoi c’est important de voir la réalité de notre chance en tant que femme libre qui a des droits? Parce que cela nous permet d’être dans une gratitude positive et constructive qui nous aide à garder des forces pour mener nos derniers combats ?

051-femme

Mes droits d’être femme aujourd’hui ? Ces droits sont aussi des chances pour moi, même si parfois elles semblent un peu limitées. J’accepte le fait que tout ne soit pas encore acquis (comme le droit de vote aujourd’hui qui nous semble tellement évident) et je suis heureuse de voir que cela semble bouger encore et encore ici et ailleurs.

  • J’ai la chance d’être née : car dans certains pays être une femme coûte trop cher enfin moins cher qu’un avortement clandestin
  • J’ai la chance d’aimer l’homme que j’aime et que j’ai choisi… et d’avoir pris mon temps pour le trouver sans avoir eu de pression sur un mariage nécessaire ou mon utérus (merci encore Papa et Maman)
  • J’ai la chance de ne pas être mutilée dans ma féminité et de pouvoir être suivie par une gynécologue (bon, c’est de moins en moins facile sans parler de certaines remarques, mais c’est déjà bien)
  • J’ai la chance de pouvoir avorter (si je le choisis et sans justification), même si c’est de plus en plus difficile de trouver des praticiens et de vivre avec cette culpabilité (les pro life américains arrivent en Europe)
  • J’ai la chance de pouvoir exercer un métier (même si je suis encore largement moins bien payée malgré des études longues et des résultats souvent meilleurs que ceux des hommes)
  • J’ai la chance de pouvoir entreprendre et me former pour créer le métier de mes rêves (ici mon premier métier énergéticienne et coach) même si on me jugera toujours d’abord sur mon look et mon sourire (trop gentille ou pas ?) que sur mes compétences.

  • J’ai la chance de pouvoir écrire des livres ou des BD, même si on ne me mettra jamais en avant dans des festivals ou que j’aurai du mal à être publiée sauf si j’écris sans 50 nuances un livre misogyne ou la sexualité est aussi plate que le nombre d’adjectifs utilisés : 200 pages d’un livre qui hésite entre romance malsaine et pornographie sans nouveauté, quel succès, quel gâchis !
  • J’ai la chance de pouvoir porter des maillots de bain à la plage et afficher mes bourrelets et complexes alors que tant d’autres femmes doivent cacher ce corps si tentant (et pourtant si critiqué)
  • J’ai la chance de porter des jupes et robes (moulantes, en plus ahhh) même si pour cela j’ai du apprendre le self défense pour stopper les agressions et tenir à distance les relous du métros et d’ailleurs
  • J’ai la chance de pouvoir porter des décolletés (même si il faut faire attention à ne pas se faire agresser le même jour, sinon c’est forcément de la faute de mes seins tentants si j’ai subi les pulsions d’un pervers)
  • J’ai la chance de pouvoir échanger avec des amies à l’autre bout du monde ou au bout de ma rue
  • J’ai la chance de choisir le métier que je veux, même si je subirai de nombreuses critiques si ce métier est trop masculin (développement ou métallurgie)(sauf si je danse comme dans Flashdanse en lycra moulant pour compenser)
  • J’ai la chance d’avoir le temps de pratiquer le sport que je veux : running ou yoga pour me faire du bien simplement et gratuitement !
  • J’ai la chance de pouvoir me transformer en wonderwoman : avoir des enfants, un mari, des amies, une passion extra professionnelle, un 2e métier (sinon ce serait trop simple) et aussi de faire toujours plus le ménage, les courses, les taches ménagères (tout en payant autant le loyer et le reste)(petite précision ce n’est pas mon cas, car j’ai trouvé la perle rare qui sait mieux utiliser un lave linge et lave vaisselle que moi ^^)
  • J’aurai la chance de pouvoir m’acheter des produits de beauté (tous plus chers que ceux des hommes car ils sont roses et pour femmes) pour tenter d’apprendre à aimer mon corps à travers les dictas de la « norme de la société » pendant que d’autres souffrent autant de complexes, mais en plus, doivent cacher tous ses efforts (maquillages, coiffures, vêtements) sous de belles capes de Batman.
  • J’ai la chance de pouvoir vivre une sexualité épanouie … ok je plaisante, j’ai le droit de draguer sur tinder mais pas coucher trop vite sinon je suis une pute, ne pas trop en parler sinon je suis une salope et d’avoir de la chance pour que mon petit copain (ou le copain de mes amis)(tumblr ici)  ne me viole pas. C’est malgré tout déjà une triple chance de liberté, car dans certains pays en guerre les femmes sont violées comme arme de guerre, voir comme salaire (récemment) !
  • Enfin, j’ai la chance d’être derrière mon ordinateur, sur ce blog, en ayant la liberté d’écrire ce que je veux (sur les régimes, le sport, mes changements de vie, mes sorties, mes voyages) alors que dans certains pays, je finirai en prison ou on m’éliminerait discrètement pour ça…

Enfin petite récap avec quelques chiffres par le FIDH ou plus de liens sur l’article de Mademoizelle là

Et vous, c’est quoi votre plus grande chance en tant que femme vivant librement ?

Crédit image : Vidberg est ici et la vidéo est par là, le commitstrip ici et Diglee là 

 

Remonter en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :