Au moment où vous êtes en train de me lire et je suis en train de dormir / glander / lire / me reposer à l’aéroport en attendant mon vol pour Sydney (en passant par Shanghai). Je vous entends d’ici … « A la chance ». Je l’ai entendu par tout le monde (ou presque)(sauf mon entourage proche heureusement) depuis que je l’annonce.
Cela me mets en colère, très en colère. (attention article coup de gueule)(cela faisait longtemps).
Pourquoi ?
Parce que ce n’est pas une chance mais un projet. Si je dois être précise, je dirai même que c’est un rêve que j’ai transformé en projet.

Dire à quelqu’un « tu as de la chance » c’est lui dire plusieurs choses et elles ne sont pas vraiment très gentilles ! Dire tu as de la chance c’est balayez de la main la vie, les rêves, les efforts et les difficultés que l’autre à vécu pour mettre en place ce projet fabuleux. Dire tu as de la chance c’est (presque) nier ce qu’il est …

C’est écraser le rêver :
Si quelqu’un se prépare à vivre quelque chose d’incroyable (du voyage, au mariage en passant par une entreprise ou un déménagement peux importe) c’est qu’il a réussi à transformer un rêve en projet. Quand vous dites « tu as de la chance ». Vous ne lui demandez même pas depuis combien de temps il en rêve ? Vous ne vous intéressez pas à la genèse de ce projet.

C’est nier l’audace :
Oser prendre un rêve par la main et le regarder en face cela demande de l’audace (ou de la folie)(ou les deux). Il est donc plus intéressant de demander pourquoi ce rêve ? Pourquoi l’Australie et pas Bali ou l’Argentine ou les USA ? Qu’est ce qui a permis d’avoir le courage de se lancer ? Vous ne vous intéressez pas à l’élément déclencheur et c’est dommage… et ça fait mal de penser que l’audace c’est juste un coup de chance.

C’est nier la peur et les efforts :
Transformer cela demande de nombreux efforts. D’ailleurs si c’était aussi facile vous ne diriez pas « tu as de la chance »… Donc on parle d’ici d’un projet ambitieux ou hors norme. Il a donc fallu beaucoup de temps, d’argent et d’énergie. Il en a fallu sûrement bien plus que ce que vous imaginez car derrière chaque peur se cache un rêve. Il a donc fallu traverser une peur (une grande ou petite mais une peur quand même) pour réussir à concevoir tous les plans. Cela demande donc du courage, beaucoup de courage.

C’est nier la réalité :
Avez vous demandez plus d’informations sur le comment ? Non tout est réduit à de la chance. Même si cela peut se réduire (si on doit le réduire à quelque chose) à des rencontres et des envies. Il y a toujours des personnes, des être humains qui nous donnent envie de parcourir des milliers de kilomètres pour les voir. Pour moi, ce sont ces gens qui vont m’aider à réaliser mon rêve. Ces sont donc des personnes incroyables et que j’aime, ce n’est pas de la chance. Avoir des amis en or, c’est du quotidien, c’est des échanges, du cœur, de la bienveillance et des attentions.

C’est oublier les difficultés :
Si c’était simple, vous auriez pu le faire aussi non ? Il y a donc eu des difficultés à lever pour y arriver. Encore une fois vous ne lui permettez même pas de vous dire à quel point il est fière d’avoir levé toutes les difficultés une à une patiemment pour pouvoir enfin vivre cette aventure. Dans mon cas, c’est une folie… je suis entrepreneur (et oui sans congé payé)(vous voyez que ce n’est donc pas une chance du tout) et partir cela veut dire mettre son business en attente et travailler comme une dingue avant et après pour récupérer le vide du milieu.
C’était une double folie car je voulais partir alors que mon amoureux de l’époque ne voulait pas venir. Il a fallu que je me choisisse moi et que j’ose penser à moi. Donc une grosse épreuve et pas une chance non.

 

Bref choisir de vivre sa vie et s’en donner les moyens ce n’est pas de la chance !

sydney-sunset-watsons-bay-clyne

Bon ok… alors on dit quoi ?
On doit (enfin c’est mieux) dire la vérité : j’aimerai vivre cette expérience moi aussi !

On dit profites bien. Génial j’aimerai aussi partir en Australie. Cela me donne des idées. Tu as osé bravo. Ton courage/audace/travail me donne la motivation d’y aller aussi. Amuse toi bien. C’est canon. Top Génial (etc)

Et vous, vous dites quoi quand quelqu’un vous annonce une bonne nouvelle ?

Crédit Photo Clyne (que je vais rejoindre d’ailleurs)

Remonter en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :